allocation


allocation

allocation [ alɔkasjɔ̃ ] n. f.
• 1516; allocacion « inscription, enregistrement » 1478; lat. médiév. allocatio allouer
Fait d'allouer; somme allouée, prestation en argent. Voyageur qui demande une allocation de devises. Spécialt Prestation en argent consentie par la Sécurité sociale (en France) ou par un organisme similaire à différents titres de la législation sociale, pour faire face à un besoin. Allocations familiales. Allocations de maternité, de logement. Allocation de chômage, allocation d'Aide publique (versée par l'État aux chômeurs), allocation aux adultes handicapés. Abrév. fam. (1916) ALLOC . Toucher les allocs, les allocations familiales.

allocation nom féminin (de allouer, sur location) Action d'allouer de l'argent ; somme allouée : Toucher des allocations. S'emploie comme premier élément de noms composés (avec ou sans trait d'union) spécifiant la destination de la somme allouée : Allocation(-)logement. Prestation servie à une personne pour faire face à un besoin, notamment dans le cadre du chômage, d'un handicap, etc. Secours attribué à certaines familles d'appelés ou d'engagés. ● allocation (expressions) nom féminin (de allouer, sur location) Allocation de ressources, attribution de ressources disponibles en faveur d'un agent économique ou d'un secteur de l'économie. Caisses d'allocations familiales, organismes, dépendant de la Caisse nationale des allocations familiales, chargés de verser les prestations familiales. ● allocation (synonymes) nom féminin (de allouer, sur location) Action d'allouer de l'argent ; somme allouée
Synonymes :
Prestation servie à une personne pour faire face à un...
Synonymes :
- indemnité

allocation
n. f.
d1./d Action d'allouer. Allocation d'un prêt.
|| ECON Allocation de ressources: processus par lequel une économie répartit et met en oeuvre les facteurs productifs au sein des différents secteurs et branches de production.
d2./d Somme allouée par un organisme.
|| Allocations familiales: sommes versées au chef de famille par des caisses alimentées par les cotisations des employeurs et des travailleurs indépendants, destinées à l'éducation des enfants.
d3./d INFORM Allocation dynamique: attribution à un programme en cours d'exécution des zones de mémoire qui serviront à l'exécuter.

⇒ALLOCATION, subst. fém.
Action d'allouer pour un emploi déterminé; ce qui est alloué (généralement une somme d'argent). Demande d'allocation; accorder, recevoir une allocation (Ac. 1835-1932) :
1. Monsieur le ministre, en 1823, le roi Louis XVIII m'assigna spontanément une pension ou allocation annuelle de 2 000 francs sur les fonds du ministère de l'intérieur. En 1832, j'ai renoncé volontairement à cette pension.
V. HUGO, Correspondance, 1834, p. 541.
2. Que je connaissais peu cette grande curée que l'on nomme une élection, cette chasse au courre contre les crédits ordinaires, extraordinaires et supplémentaires, contre les objets d'art, encouragements, subventions, souscriptions et autres allocations!
L. REYBAUD, Jérôme Paturot, 1842, p. 310.
3. Il fit sa réclamation.
Quelque temps après, le conseil général, prenant cette demande en considération, lui vota une somme annuelle de trois mille francs, sous cette rubrique : allocation à M. l'évêque pour frais de carrosse, frais de poste et frais de tournées pastorales.
V. HUGO, Les Misérables, t. 1, 1862, p. 14.
4. Il y avait là des lettres, des projets, des pétitions de toutes les écritures et de toutes les orthographes : demandes de bureaux de tabac, demandes de bureaux de timbres, demandes de secours, de subventions, de pensions, d'allocations.
É. ZOLA, Son Excellence Eugène Rougon, 1876, p. 228.
Rem. 1. Syntagmes remarquables allocation annuelle (ex. 1), allocation mesquine (L. REYBAUD, Jérôme Paturot, 1842, p. 223), allocation d'un nouveau subside (L. BLOY, Journal, 1898, p. 271), la meilleure allocation nationale et mondiale des ressources par le mécanisme des prix (F. PERROUX, L'Économie du XXe s., 1964, p. 570); voter une allocation, élever une allocation à x francs (H. DE BALZAC, Correspondance, 1839, p. 678), réclamer l'allocation d'un crédit supplémentaire (J. JOFFRE, Mémoires, t. 1, 1931, p. 82), ne recevoir que de maigres allocations de combustibles (Ch. DE GAULLE, Mémoires de guerre, Le Salut, 1959, p. 423). 2. Allocation est associé à crédits, pension, somme, souscription, subvention.
Spécialement
1. ADMIN. Prestations en nature ou espèces assignées à certains agents. Allocation kilométrique (Nouv. Lar. ill.), allocation pour frais de représentation (ROB.)
2. JURISPR. et COMPTAB. PUBL. Approbation donnée à une dépense portée dans un compte; rang où sont placés les créanciers dans l'ordre et la distribution des biens d'un débiteur. Attribution même de ces biens.
3. LÉGISL. SOC. Sommes périodiquement versées à des particuliers par un organisme officiel en vertu de la législation existante :
5. Jacqueline devait, chaque semaine, se présenter elle-même, en qualité de « chef de famille », pour toucher l'allocation et le ravitaillement pour son petit frère et pour elle. Comme elle était si jeune, si petite, le percepteur aussi l'avait prise en amitié, se moquait doucement d'elle, et l'appelait « le chef de famille! »
M. VAN DER MEERSCH, Invasion 14, 1935, p. 359.
Allocations familiales. ,,Sommes versées aux salariés qui ont au moins deux enfants à charge.`` (LEMEUNIER 1969; cf. ex. 7) :
6. Le 17 octobre, une ordonnance procède, en outre, à la refonte des allocations familiales et les accroît de 50 pour cent. Cette augmentation des salaires et des allocations, pour massive qu'elle puisse paraître, n'en est pas moins modeste...
Ch. DE GAULLE, Mémoires de guerre, Le Salut, 1959, p. 36.
Allocation de logement. ,,Indemnité allouée aux locataires qui, en raison de leurs charges de famille sont, malgré des ressources modestes, dans l'obligation d'avoir des appartements d'une certaine superficie.`` (LEMEUNIER 1969).
Allocation de maternité. ,,Somme allouée à la naissance survenue en France de chaque enfant de nationalité française`` (LEMEUNIER 1969), mais sous certaines conditions (âge de la mère, nombre d'années de mariage, etc.).
Allocations prénatales. ,,Sommes versées à toute femme en état de grossesse pour les 9 mois ayant précédé la naissance, et qui sont calculées en fonction du salaire servant de base au calcul des prestations familiales.`` (LEMEUNIER 1969).
♦ Allocation de salaire unique. ,,Somme attribuée aux ménages ou personnes qui ne bénéficient que d'un seul revenu professionnel provenant d'une activité salariée.`` (LEMEUNIER 1969) :
7. Retenue sur les prestations : une retenue de (...) des allocations familiales et de salaire unique peut être opérée par la caisse à chaque échéance jusqu'à concurrence du montant des prestations indûment versées.
La Réforme de la Sécurité sociale, 1968, p. 17.
Rem. Syntagmes fréq. toucher son allocation (R. BENJAMIN, Gaspard, 1915, p. 124), s'inscrire aux allocations (J. ROMAINS, Les Hommes de bonne volonté, Verdun, 1938, p. 252); relèvement des allocations de chômage (R. ABELLIO, Heureux les pacifiques, 1946, p. 145), payement des allocations de grève (A. MALRAUX, Les Conquérants, 1928, p. 71).
4. STRATÉGIE. Fournitures assignées à des unités en campagne :
8. Cependant, à la suite de fortes consommations faites par l'artillerie belge en liaison avec nos troupes, je fus amené, bien que n'y étant plus tenu par le protocole, à consentir une allocation hebdomadaire de 15 000 coups de 75 pendant trois semaines pour recompléter le parc sur rail, à la cession de 12 000 projectiles de 155, et à l'aménagement de quatre affûts-trucs du même type établis par le Creusot pour le canon de 19.
J. JOFFRE, Mémoires, t. 2, 1931, pp. 43-44.
9. Soudain, les Allemands déclenchent dans les Ardennes une puissante offensive. Du coup, les allocations en munitions et les appuis aériens, qui déjà n'étaient accordés aux nôtres qu'avec une grande parcimonie, sont portés presque en totalité vers le secteur enfoncé par l'ennemi.
Ch. DE GAULLE, Mémoires de guerre, Le Salut, 1959, p. 139.
Spéc., pendant la guerre. Allocation militaire (J. PRÉVERT, Paroles, 1946, p. 10), allocation des femmes de mobilisés (H. BARBUSSE, Le Feu, 1916, p. 23).
Prononc. — 1. Forme phon. :[al(l)]. 2. Dér. : allocataire, allocateur.
Étymol. ET HIST. — 1478 allocacion « inscription, enregistrement » (cité par BARTZSCH, Der Wortschatz des öffentlichen Lebens im Frankreich Ludwigs XI., Leipzig, 1937, p. 107); 1516 allocation « action d'allouer » (Archives municipales de Bayonne. Registres gascons, t. 2, 1514-1530, p. 95 d'apr. Baldinger ds R. Ling. rom., t. 20, p. 79 : Sans allocation desdictz vins); noté comme ,,terme de compte`` de FUR. 1690 à Ac. Compl. 1842; ,,prestation en nature et en argent`` dep. BESCH. 1845.
Dér. de allouer étymol. 3, avec influence de location; suff. -ation (-tion); à rapprocher du lat. médiév. allocatio « action d'employer qqc. à faire qqc. » (Charta ann. 1380 apud Menester. Hist. Lugdun., p. 129 ds DU CANGE t. 1, p. 186c : Pro captione et Allocatione, quas inibi [Lugduni] faciunt de nostris Dalphinalibus monetis, mercatores pro exercitio suarum mercaturarum dictam villam frequentant).
STAT. — Fréq. abs. litt. :71.
BBG. — AC. CAN.-FR. 1968. — BACH.-DEZ. 1882. — BAILLY (R.) 1969 [1946]. — BAR 1960. — BARR. 1967. — BAUDHUIN 1968. — BÉL. 1957. — BÉNAC 1956. — BOISS.8. — Comm. t. 1 1837. — DUP. 1961. — Éd. 1913. — FÉR. 1768. — LAFON 1963. — Lar. comm. 1930. — LEMEUNIER 1969. — MARCEL 1938. — NOTER-LÉC. 1912. — PIL. 1969. — RÉAU-ROND. 1951. — ROMEUF t. 1 1956. — SPR. 1967. — SUAVET 1963.

allocation [a(l)lɔkɑsjɔ̃] n. f.
ÉTYM. 1516; allocacion « inscription, enregistrement », 1478; lat. médiéval allocatio, de allocare. → Allouer.
1 Fait d'allouer; somme allouée, prestation en argent. || Voyageur qui demande une allocation de devises.
Spécialt. Prestation en argent consentie par la Sécurité sociale (en France) ou par un organisme similaire à différents titres de la législation sociale, pour faire face à un besoin. || Allocations familiales. Prestation. || Allocations de maternité, de logement. || Allocation de chômage, allocation d'Aide publique (versée par l'État aux chômeurs). || Toucher, percevoir son allocation, ses allocations.Fam. || Allocation logement, allocation chômage.Caisse d'allocations familiales.
Par métonymie, au plur. || Allocations familiales : organisme qui verse ces prestations. || S'inscrire aux Allocations.
Abrév. fam. (1916) : alloc.Les allocs : les allocations familiales. || Toucher les allocs. || « Pas de sécu… pas d'allocs » (Victoria Thérame, Hosto-blues, p. 46).
Écon. || Allocation de ressources.
2 Inform. Répartition des ressources d'un système entre ses utilisateurs. || Allocation dynamique, statique (dont les critères sont définis a priori). 2. Alloué.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Allocation — may refer to:* Computers ** Delayed allocation ** Block allocation map ** FAT ** IP address allocation ** Memory allocation ** No write allocation ** Register allocation * Economics ** Economic system ** Asset allocation ** Allocation of… …   Wikipedia

  • allocation — index allotment, appointment (act of designating), apportionment, appropriation (allotment), assignment (allotment), budget …   Law dictionary

  • Allocation — Al lo*ca tion, n. [LL. allocatio: cf. F. allocation.] 1. The act of putting one thing to another; a placing; disposition; arrangement. Hallam. [1913 Webster] 2. An allotment or apportionment; as, an allocation of shares in a company. [1913… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Allocation — (v. lat.), Ansetzung, Genehmigung eines Rechnungspostens …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Allocation — (neulatein.), Genehmigung eines Rechnungspostens …   Herders Conversations-Lexikon

  • allocation — (n.) mid 15c., from M.Fr. allocacion, from M.L. allocationem (nom. allocatio), noun of action from pp. stem of allocare (see ALLOCATE (Cf. allocate)) …   Etymology dictionary

  • allocation — [n] distribution allotment, apportionment, appropriation, portion, quota, ration, share; concept 835 …   New thesaurus

  • allocation — [al΄ō kā′shən, al΄əkā′shən] n. 1. an allocating or being allocated 2. a thing or amount allocated …   English World dictionary

  • allocation — Often in open outcry markets the trader who has effected a bargain is not the owner of the trade, having initiated it on behalf of another firm. Allocation refers to the process of allocating, or giving up the trade within the Trade Registration… …   Financial and business terms

  • Allocation —  Ne doit pas être confondu avec Allocution. Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia  …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.